Home Web Marketing WEB MARKETING: L’avenir de Google Adsense

WEB MARKETING: L’avenir de Google Adsense

64
0

De nombreuses idées se font jour concernant l’avenir d’AdSense et la manière dont le système évoluera par rapport à ce qu’il est aujourd’hui.

Tout d’abord, il est clair que les algorithmes de ciblage deviendront encore meilleurs et plus puissants qu’ils ne le sont maintenant. Cela a clairement été constaté avec le moteur de recherche Google lui-même au cours des dernières années et cela ne devrait pas surprendre, car cela se produit avec AdSense. Les annonceurs apparaîtront avec des résultats plus appropriés. Les annonceurs qui manipulent leur contenu pour permettre l’apparition de mots-clés très payants peuvent avoir du mal à le faire, à moins que cela ne soit réellement approprié à leur contenu.

Une autre chose qui doit se produire est une protection accrue des annonceurs AdWords contre la fraude au clic. Google reconnaît qu’il s’agit là d’un problème essentiel à résoudre le plus rapidement possible. Il ne fait aucun doute que cela se produira le plus rapidement possible. Pour le moment, ceux qui ont un trafic élevé peuvent facilement dissimuler des adresses IP et augmenter le CTR (Click Through Rate).

Google est toujours soucieux d’améliorer ses produits et cela a déjà été vu dans AdSense. La société de moteurs de recherche a introduit le CPM AdSense, la tarification intelligente et le blocage de domaines ciblés par sites. Des améliorations ont probablement déjà été apportées par d’autres sites similaires.

L’un de ces exemples est la possibilité pour l’annonceur de mieux contrôler l’emplacement d’affichage du contenu. Cela pourrait signifier d’empêcher votre site d’afficher sur plusieurs adresses les hôtes qui hébergent des bannières AdSense.

Une autre idée avancée est que Google intégrera AdSense dans d’autres types de médias, tels que les journaux ou la télévision, etc. Bien que cela puisse sembler être plus du côté de la science-fiction des faits, rien n’indique que cela pourrait ne pas arriver.

Google a accès à un éventail international de plus de 150 000 annonceurs, qui peuvent choisir de pénétrer des marchés hors connexion dans différents pays. Avec le solide réseau d’annonceurs de Google, ils peuvent choisir de désigner ou d’autoriser les distributeurs hors connexion à créer un format de publicité Adwords dans le contenu, dans les recherches et désormais hors connexion.

Davantage d’options pourraient être mises en place pour les éditeurs AdSense, leur permettant de spécifier leurs propres mots clé. Bien que Google ait hésité à le faire, rien n’indique que cela ne se produira pas à l’avenir.

En outre, de nombreuses personnes exigent une spécification claire de la politique de tarification d’AdSense. Google n’a pas expliqué pourquoi il ne s’agissait pas d’informations publiques, mais il semble pour le moment peu probable que ces informations soient présentes dans Google AdSense.

Une autre fonctionnalité qui pourrait se retrouver dans AdSense serait de permettre aux éditeurs de sites Web de savoir quels liens génèrent des clics sur leur site Web et en fonction des mots-clés qu’ils y arrivent.

Cela pourrait devenir un problème majeur qui pourrait menacer l’ensemble du système, car il pourrait peut-être encourager davantage de sites Web uniquement adsense à mesure que les bénéfices deviennent plus transparents. De nombreuses personnes peuvent créer des sites exclusivement AdSense, conçus uniquement pour générer des bénéfices avec AdSense.

Même si cela se produit déjà, aujourd’hui, il serait peut-être idiot de la part de Google de confier ces outils à ses éditeurs.

Toutefois, les utilisateurs pourraient résoudre les problèmes liés au faible revenu généré par AdSense sur leur site. Cela pourrait se faire via un assistant en ligne ou quelque chose de similaire qui ferait des suggestions aux propriétaires de sites Web en fonction de leur contenu.

Mais le principal mot à la mode de la journée est RSS. La possibilité d’envoyer des annonces ciblées directement aux utilisateurs sans nécessiter de navigation en leur nom déviant une réalité avec RSS. Et des signes évidents indiquent que Google ne laissera pas passer une telle occasion.

C’est ce que la « télévision interactive » et des articles similaires essaient de faire depuis un certain temps déjà. Mais Internet serait un bien meilleur support pour cela, car il n’existe pas de supports aussi interactifs que l’Internet.

Mais à la fin, il s’agit surtout de spéculations et Google nous surprendra sûrement avec de nouvelles fonctionnalités auxquelles nous n’aurions jamais pensé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here